Réaliser soi-même un coffrage de béton

Le coffrage est essentiel afin de contenir le béton jusqu’au séchage. Il permet au béton de prendre la forme souhaitée et de garantir sa solidité. Bref, le travail consiste à donner un état de surface au béton. Vous pouvez le réaliser à l’aide de planches ou d’éléments cylindriques ou rectangulaires, selon le type d’ouvrage à créer : fondations, piliers, dalle de terrasse, plots ponctuels, murets, trottoirs, escaliers, descentes de cave, planchers de garage et bien plus encore. Vous êtes un fin bricoleur ou avez une petite notion en maçonnerie ? Avec nos conseils, vous pourrez faire vous-même un coffrage avant le coulage du béton.

Le coffrage de béton pour des ouvrages de toutes tailles et formes

Si vous souhaitez réaliser le coffrage d’une dalle de béton ou de fondations, choisissez d’abord les planches. Assurez-vous qu’elles soient bien droites et rigides. Elles doivent présenter des arêtes bien franches afin de créer des angles parfaits. Coupez les planches à la bonne dimension à l’aide d’une scie égoïne, ou d’une scie sauteuse, ou encore d’une scie circulaire. Ensuite, mettez en place les planches qui vont retenir le béton avant de procéder à l’assemblage du coffrage. Servez-vous de cales ou de piquets et placez-les à l’extérieur des planches sur tous les 50 cm pour bien contenir le béton. Cela évite la déformation de l’ouvrage fini. Notez que tout doit être parfaitement à niveau pour que l’opération s’effectue dans les meilleures conditions. N’oubliez pas non plus de renforcer les quatre côtés perpendiculaires du coffrage à l’aide de piquets rigides. Une fois que tout cela est fait, procédez au coulage du béton.

  • Petits récapitulatifs sur le matériel essentiel à disposer :

  1. Des planches de bois droites et rigides

  2. De l’huile de coffrage pour détacher les planches après le séchage du béton

  3. Un film de protection plastique pour l’isolation thermique de la dalle

  4. Un treillis soudé ou des armatures pour les bétons armés

  5. Scie

  6. Marteau

Nous vous conseillons également sur les méthodes adaptées pour garantir la solidité du coffrage et du béton proprement dit. Ainsi, plantez un bâton dans le béton pour colmater les éventuels trous possibles de se former dans la masse. Quand vous avez fini le remplissage du coffrage, frappez le béton avec du marteau afin de produire une vibration. Cela est nécessaire pour éliminer les bulles d’air et optimiser la solidité du béton. Enfin, lissez la surface à l’aide d’une taloche pour un résultat plat et laissez le béton durcir pendant plusieurs jours à l’abri de l’humidité.

Pour le coffrage d’un pilier ou d’un poteau en béton, le procédé reste quasiment le même. La différence réside dans le choix du coffrage. Vous pouvez utiliser un carton à la place des planches. Vous donnerez la forme que vous souhaitez au coffrage. Ceinturez le tout pour plus de solidité et commencez le coulage du béton.

Le coffrage en bois est une autre solution pour la réalisation d’un poteau ou d’un pilier en béton. Commencez par la fabrication du coffrage sur 3 faces au sol. Puis, fermez le coffrage à l’endroit du poteau ou du pilier, et fixez les panneaux par vissage.

Pour la réalisation de piliers ou de poteaux en béton, l’opération étant un peu complexe, vous pouvez toujours engager un professionnel. L’entreprise LES PILIERS DE L’ESTRIE, située à Sherbrooke, peut répondre à vos besoins et intervient dans plusieurs villes du Québec. Vous pouvez y commander des poteaux ou des piliers en béton préfabriqués ou sur mesure.

N.B : Sachez que la solidité de vos ouvrages dépend de la qualité du coffrage, du coulage et du séchage du béton. Ainsi, ne négligez pas ces étapes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *