La maison bioclimatique : vivre dans le confort sans gaspiller

L’une des meilleures façons de participer à la protection de l’environnement ainsi qu’à la préservation des ressources est le fait de construire autrement, et surtout de changer d’habitude. On évite le gaspillage des ressources et l’utilisation d’équipements énergivores pour le chauffage et la climatisation. On choisit ingénieusement l’orientation de la maison et optimise l’isolation du bâtiment. La maison bioclimatique répond à tous les critères cités précédemment. Ce type de construction est de plus en plus apprécié en France. Cela s’explique par le fait que la préservation de l’environnement est devenue une préoccupation collective. Il faut également tenir compte de la fluctuation des prix énergétiques et de l’augmentation des factures de chauffage. La maison bioclimatique est la solution à tous ces problèmes.

La maison bioclimatique, c’est quoi ?

Ce type de construction utilise au maximum les ressources naturelles pour diminuer, voire supprimer sa consommation énergétique. Le concept est simple : réduire considérablement l’impact environnemental, notamment le rejet de gaz à effet de serre et l’utilisation abusive des matières premières, et faire en sorte que les occupants vivent dans le confort sans gaspiller. Les recherches et la persévérance des constructeurs ont porté leurs fruits, d’où la naissance de la maison passive. La performance thermique est au cœur du concept de la maison bioclimatique. On choisit l’orientation de la maison de façon à ce que celle-ci soit bien protégée du vent, bien ensoleillée en hiver et protégée du soleil en été. On opte pour des matériaux qui ont une bonne performance thermique.

L’orientation idéale du bâtiment

La façade Sud reçoit le maximum d’ensoleillement l’hiver. Par contre, ce sont les murs Est et Ouest qui sont les plus exposés au soleil. C’est pour cela que les professionnels choisissent des murs épais pour la face Sud. Ceux-ci accumulent la chaleur le jour pour la restituer la nuit. Côté nord, on réduit considérablement le nombre d’ouvertures pour éviter la déperdition excessive de chaleur. Il est plus judicieux de ne pas mettre de ce côté les pièces à vivre comme les chambres, le salon ou la salle de bains.

La maison bioclimatique : un bâtiment bien isolé

L’une des particularités connues des maisons bioclimatiques est la performance thermique. Elles se caractérisent toutes par une isolation optimale. On procède à des travaux d’isolation thermique par l’extérieur pour supprimer les ponts thermiques et surtout pour retenir la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. On place des isolants performants dans les combles afin de stopper la déperdition de chaleur par la toiture. Le système de ventilation est aussi performant dans une maison bioclimatique.

One Comment on “La maison bioclimatique : vivre dans le confort sans gaspiller”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *