Gros plan sur la norme RT 2012

L’acronyme RT signifie réglementation thermique. Cette norme a été instaurée pour optimiser les ressources énergétiques d’une maison et pour abaisser sa consommation en énergie. Elle a été rendue obligatoire au sein des constructions neuves à usage privé depuis le 1er janvier 2013. Par conséquent, dès qu’une maison neuve est érigée, celle-ci doit impérativement respecter la norme RT 2012, imposée par le gouvernement français. Pour tout savoir sur cette réglementation, lisez cet article jusqu’à la fin.

Mise en place de la norme RT 2012

La norme RT 2012 a vu le jour dans l’article 4 de la loi Grenelle 1. Elle a été adoptée à la suite d’une décision du gouvernement visant à mettre une limite maximale à la consommation énergétique des bâtiments neufs. Cela concerne notamment le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’éclairage ainsi que la production d’eau chaude sanitaire. Sachez que cette norme n’est que l’aboutissement de plusieurs réglementations successives dont la RT 1974 et la RT74.

Pourquoi a-t-elle été créée ?

Cette norme a été créée pour réguler la consommation énergétique des bâtiments neufs et pour diminuer l’émission de gaz à effet de serre. Elle a aussi pour objectif de diminuer les factures journalières des foyers français. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises proposent un service de construction de maisons neuves. C’est le cas de l’entreprise Maisons Estel, située à Tours.

Les caractéristiques d’une maison certifiée par la norme RT 2012

Voici les 3 caractéristiques d’un logement certifié par la norme RT 2012 :

Un rendement énergétique stabilisé

Une maison écologique collective ou individuelle ne doit pas dépasser le Bbiomax (besoin bioclimatique) autorisé. Cet indice se définit par l’aptitude d’un logement neuf à utiliser le moins d’énergie possible. Elle est exprimée en points. Cela a pour but d’économiser l’énergie dédiée pour le chauffage, la climatisation, l’éclairage et la ventilation.

Une consommation énergétique maîtrisée

Une maison respectueuse de la norme RT 2012 ne doit pas être énergivore. C’est-à-dire que la consommation énergétique annuelle ne doit pas excéder 50 Kwh/m².

Un bon confort thermique durant la saison estivale

Durant l’été, la température ambiante d’un logement écologique ne doit pas dépasser le seul de calcul fixé par la TIC (Température Intérieure Conventionnelle) pendant 5 jours de chaleur intense. La température mesurée ne doit pas avoir été allégée par l’utilisation d’un appareil de ventilation ou de climatisation. Pour qu’une maison réponde à cette réglementation, celle-ci doit être pourvue d’un système d’isolation optimal. Aussi, elle doit être correctement protégée des rayons solaires.

Le processus permettant d’obtenir la norme RT 2012

Pour obtenir la norme RT 2012, l’expert responsable de la construction de la maison doit respecter quelques règles. Il s’agit de :

  • La réalisation des plans côtés

Cette mesure est effectuée pour s’assurer que la surface habitable d’une maison contienne 1/6 de surface vitrée.

  • L’étude thermique

L’étude thermique vise à améliorer les performances énergétiques d’une maison. Pour ce faire, le constructeur choisit minutieusement les matériaux à utiliser et détermine les dispositifs et les appareils de climatisation, de chauffage et de ventilation à installer.

  • Le dépôt de l’étude thermique auprès de RT Bâtiment

Le maître d’ouvrage a le devoir de déposer l’étude thermique auprès de RT Bâtiment. Sa validation sera nécessaire lors du dépôt du permis de construire.

  • Le test d’infiltrométrie

Le test d’infiltrométrie est effectué pour mesurer les infiltrations d’air. Pour qu’une maison soit certifiée par la norme RT 2012, les chiffres obtenus ne doivent pas être supérieurs à 0.6 m³ par h.m2 (par heure par mètre carré).

  • Le contrôle de fin de chantier

Pour qu’une maison soit respectueuse de la norme RT 2012, celle-ci doit faire l’objet d’un contrôle en fin de chantier. Ce diagnostic est réalisé par une personne habilitée.