Le façadier, que fait-il ?

Lorsqu’on entend le terme « façadier », une image nous vient immédiatement en tête : celle d’un artisan se tenant debout sur un échafaudage, en train de réparer, de restaurer ou de peindre une façade. Quoi qu’il en soit, ce professionnel du bâtiment joue un grand rôle dans le secteur de la construction, car il s’occupe de la finition de la partie la plus visible d’une bâtisse. Si vous avez quelques minutes, lisez cet article et vous saurez quels sont les rôles et les missions de cet ouvrier.

Son activité

Le façadier intervient sur un chantier de construction, de rénovation ou de restauration de maison, d’immeuble ou de bâtiment. Son travail consiste à protéger, à imperméabiliser et à décorer des murs extérieurs et intérieurs en le recouvrant d’enduits qu’il prépare et applique lui-même. Pendant son travail, il effectue des travaux d’étanchéité et des travaux d’isolation. Il est également à même de poser les encadrements des portes et des fenêtres. Le bardage, le carrelage, la peinture et la pose des éléments de décoration comme les carrelages, les dalles et la mosaïque sont également des travaux qu’il entreprend.

Ses rôles

Les rôles du façadier sont très diversifiés. D’une manière générale, il :

  • Inspecte l’état du mur ;
  • Évalue et planifie les travaux à faire ;
  • Installe les échafaudages ;
  • Protège les différentes ouvertures extérieures ;
  • Prépare les enduits ;
  • Pose des plaques d’isolation extérieures ;
  • Applique des enduits, des peintures et des vernis ;
  • Réalise des travaux de talochage et de chevillage ;
  • Déblaye les déchets de décapage.

Ses compétences

Pour mener à bien les travaux qui lui sont confiés, le façadier à plus d’un tour dans son sac. Polyvalent, manuel, précis et créatif, il maîtrise différentes techniques comme le sablage, l’hydrosablage, le coffrage, le décapage thermique et la maçonnerie. Également spécialisé dans la peinture, il maîtrise l’harmonisation des couleurs à la perfection et sait créer plus de 70 teintes. Ayant une bonne condition physique et une bonne endurance, il peut travailler dans des positions inconfortables pendant des heures. Son horaire est flexible et il est souvent amené à travailler les week-ends et les jours fériés.

La plupart du temps, cet artisan est sollicité pour effectuer des travaux de ravalement de façade. Dans le paragraphe suivant, vous allez voir en quoi consiste cette opération.

Le ravalement de façade, le travail phare du façadier

Le ravalement de façade est un travail exigeant qui vise à remettre en état les façades d’un bâtiment tout en respectant son aspect originel. Bien plus qu’une simple intervention, ce travail est obligatoire selon le Code de la construction et de l’habitation. Il faut savoir qu’au fil du temps, l’état de la façade se dégrade à cause des intempéries (pluie, grêle, neige) et de la pollution. Celui-ci se fragilise et peut s’effondrer. Cela représente donc un réel danger pour la sécurité des passants et des occupants d’une maison ou d’un immeuble. Voilà pourquoi, elle doit faire l’objet d’un nettoyage et d’une rénovation au moins une fois tous les 10 ans. Cependant, retenez bien que ce n’est pas parce que le ravalement de façade est obligatoire qu’il est pour autant facile. En effet, pour que cette intervention soit réussie, elle doit impérativement être réalisée par un façadier. Cet ouvrier connaît toutes les étapes du ravalement de façade sur le bout des doigts :

  • Vérification de la porosité de la façade ;
  • Identification des caractéristiques du revêtement du support ;
  • Vérification de l’état de l’enduit ;
  • Nettoyage et réparation des imperfections ;
  • Application du gobetis ;
  • Application du corps d’enduit ;
  • Application de l’enduit de finition.

Votre façade a subi les caprices de mère nature et vous voulez lui redonner une seconde jeunesse ? Faites appel à un façadier compétent ou à une société spécialisée dans le ravalement de façade et dans les travaux de peinture comme l’entreprise V.M., située à Molsheim.