Le nettoyage de fin de chantier : ce que vous devez en savoir

constructeur

La fin des travaux de construction ou de rénovation ne signe pas la fin d’un chantier. En effet, pour que le chantier soit définitivement terminé, il convient de réaliser une dernière étape avant la livraison au client : le nettoyage de fin de chantier. Cette étape, d’une importance capitale, n’est absolument pas négligeable. Alors, nettoyage de chantier : que faut-il en retenir ?

Les différentes tâches à effectuer

Le nettoyage de fin de chantier consiste à débarrasser un chantier des déchets résultant de travaux de démolition, de construction ou de rénovation. C’est l’étape transitoire entre la fin des travaux et la livraison au client.

Son caractère obligatoire impose donc une réalisation rigoureuse de ce volet. Afin de parvenir à un résultat efficace, des tâches obligatoires doivent être accomplies.

Il s’agit, entre autres, de réaliser :

  • Le lessivage et nettoyage des murs et des sols ;
  • L’élimination et le retrait des résidus du travail d’ouvriers (ciment, pierres, gravats, amiante chutes de bois ou de PVC, traces de colle, etc.) ;
  • La désinfection de la cuisine, des sanitaires et de l’air ;
  • Le dégraissage, le grattage, le lustrage et le nettoyage précautionneux des vitres et rebords de fenêtres ;
  • Le dépoussiérage et le nettoyage minutieux des meubles ainsi que des placards ;
  • L’aspiration et le lavage des bouches ou conduits d’aération bouchés par des particules de bois, ciment ou plâtre ;
  • L’aération du bâtiment et des odeurs indésirables des matériaux.

Il est à noter que ces tâches doivent être effectuées dans le strict respect des normes de propreté et d’hygiène en vigueur.

Les solutions existantes

Pour réaliser un nettoyage de fin de chantier, il existe deux solutions possibles :

  • L’autonettoyage : c’est la solution idéale si le chantier est de petite taille et qu’il n’est pas soumis à de strictes règles environnementales et d’hygiène. Il faudra, toutefois, prendre en compte le coût des moyens matériels et humains à mettre en œuvre dans ce cas. Il importera aussi de considérer l’efficacité d’un autonettoyage.
  • L’appel d’un professionnel : c’est l’option la plus recommandée, surtout si votre chantier est de grande taille et qu’il a une ossature de bois Il peut arriver que ce soit l’entreprise qui réalise les travaux qui s’occupe également du nettoyage de fin de chantier. Néanmoins, il existe également des entreprises qui sont spécialistes dans le nettoyage de fin de chantier.

À défaut d’entreprises spécialisées dans le nettoyage de fin de chantier, vous pouvez contacter des entreprises de nettoyage général.

Notez que le nettoyage de fin de chantier est beaucoup plus aisé lorsque vous le réalisez au fur et à mesure de l’achèvement du chantier. Si cela n’est pas possible, il vaudra mieux attendre que toutes les tâches du chantier soient achevées.

Le coût de l’opération

Afin de déterminer le coût du nettoyage de chantier, mais aussi le prestataire à choisir, il faut prendre en compte trois points essentiels :

  • Les moyens matériels et humains nécessaires ;
  • Les divers travaux à réaliser ;
  • La superficie (ou l’étendue) de la surface à nettoyer.

Ces trois éléments permettent de déterminer le coût de l’opération et d’établir une facture en bonne et due forme. Les prix varient en fonction des entreprises et se définissent au m².

Toutefois, les coûts restent abordables avec un tarif moyen avoisinant généralement 4 euros par m².

Lorsque vous contactez des artisans pour des travaux de construction ou de rénovation de toutes sortes, pensez à vous renseigner afin de savoir s’ils proposent le nettoyage à la fin du chantier ou pas. N’hésitez pas à contacter une entreprise spécialiste du nettoyage.