Les ossatures bois en quelques lignes

De nos jours, les maisons à ossature bois reviennent à la mode, et ont de plus en plus la côte auprès des particuliers. Il en est de même pour les professionnels qui optent généralement pour cette technique de construction dans la fabrication de logements préfabriqués. Zoom sur les avantages et les inconvénients liés au choix de ce matériau noble et naturel.

Avantages

Le côté écologique

En tant que seul matériau de construction recyclable et renouvelable, le bois est le choix judicieux des constructeurs soucieux de la préservation de l’environnement. En effet, peu d’énergie est utilisée lors de son découpage, de son transport, et de sa transformation, contrairement aux autres matériaux comme l’acier ou le béton. De plus, planter de nouveaux arbres à la place de ceux utilisés permet de lutter contre le changement climatique : à titre d’exemple, les travaux pour la production de l’acier et du béton entraînent 25% à 35% d’émissions de gaz à effet de serre que ceux du bois.

Le confort intérieur

Les ingénieurs préconisent l’utilisation du bois pour ses hautes performances thermiques et phoniques par rapport aux composants plastiques ou métalliques. En conséquence, les isolants en bois sont très sollicités dans les régions froides et humides, et sont très efficaces en hiver.

L’ossature bois est une solution fiable pouvant répondre à vos besoins en matière d’ingénierie structurelle. Si vous cherchez à construire un projet résidentiel ou de locaux professionnels, consultez un prestataire expérimenté, et cliquez de suite sur https://www.couvreur-erp.com/

La facilité d’utilisation

Le bois nécessite moins de certifications, et sa transformation nécessite moins de compétences techniques que sur les autres matériaux. Par exemple, il n’aura pas besoin de soudures, ou d’autres techniques spéciales qui peuvent avoir un impact sur le calendrier, ou le budget d’un projet. Enfin, les structures en bois sont faciles à entretenir et à réparer à mesure qu’elles vieillissent, et peuvent être utilisées dans la construction d’habitats ou de bâtiments commerciaux, quelles que soient leurs tailles.

Inconvénients

La sensibilité aux agents biologiques destructeurs

Parce qu’il s’agit d’un matériau naturel, le bois est considéré comme nutritif pour de nombreux insectes, tels que les termites, les coléoptères, les fourmis, et même certains types de rongeurs ou d’abeilles. De plus, il est particulièrement sensible aux champignons en raison de sa haute teneur en carbone et en azote. Heureusement, ces problèmes peuvent généralement être évités avec les revêtements, les diverses techniques de séchage, et l’application de produits de préservation.

Les risques d’incendie

Bien qu’elles soient réputées pour leur solidité, leur étanchéité et leur longévité, les ossatures en bois sont malheureusement très inflammables, étant donné que le bois est principalement formé de carbone organique et de composés d’hydrogène. Pour éviter les accidents, et bien avant le lancement d’un projet de construction ou de rénovation, le maître d’œuvre met le client en garde sur les différents risques liés à l’utilisation du bois, et lui recommande d’utiliser des produits ignifuges autant que possible.

Le coût

Le bois est certes robuste, facile à travailler et à monter, il possède toutefois un inconvénient de taille : son coût. Ces derniers temps, avec la mobilisation de nombreuses organisations œuvrant dans la protection de l’environnement, et la mise en vigueur de textes portant sur la réduction de l’exploitation (voire de l’interdiction) forestière dans certains pays, le bois se fait très rare. En conséquence, on constate une légère hausse des prix des ossatures bois chaque année. À titre d’exemple, à l’heure actuelle le prix moyen d’une maison de 80m²  varie entre 100.000€ et 105.000€, contre 80.000€ les années précédentes. Bien entendu, le coût de la main-d’œuvre est aussi à prendre en compte.